Pas de chance avec les parasites à Audenge : après le chancre coloré qui a coûté la vie à de nombreux platanes autour de l’église, c’est au tour des arbres de notre forêt d’être attaqués.

Agir préventivement face à l’Armillaire ? Cette maladie due à un champignon s’attaque aux racines des arbres affaiblis. Pas de traitement, car présent dans le sol, ce champignon se développe au contact du bois mort.

26 ha de coupe demandés par NLY : en cause l’attaque du champignon Armillaire. Quand on veut tuer son chien, on dit qu’il a la rage…

Heureusement, la préfète de la Gironde a refusé cette coupe en demandant à Audenge de régulariser sa situation par rapport au régime forestier…

Comment en est-on arrivés à cette situation :

  1.   Mauvaise gestion de notre forêt ? A ce niveau inutile de parler de gestion.
  2.   Manque de personnel communal pour entretenir.
  3.   Manque de personnel communal pour surveiller.

Une déforestation massive en 2 mandats électoraux et ce troisième ne s’annonce pas mieux:

– Des coupes de bois sont remplacées par des immeubles, des lotissements, des maisons sans aucune vision d’urbanisme maitrisé (absence de véritable chartre environnementale et urbanistique).

8 800 m2 déboisés devant « carrefour » pour 120 logements construits en moins de trois ans alors qu’il en faut au minimum 20 ans pour qu’un arbre devienne adulte. A ce rythme nous n’aurons bientôt plus besoin d’agent forestier.

Nous avons assisté à une gestion environnementale plus électoraliste que concrète. L’objectif « d’Audenge Autrement »: stopper cette épidémie de destruction de notre forêt, de notre environnement et de notre patrimoine.