Je veux, donc je suis…

Recrute: spécialisate en intelligence collective

Le blog « Le cri de la bernache » nous inspire

Un maire, souhaitant (re)conquérir sa ville qu’il assiégeait depuis trop d’années, convoquât sa nouvelle chef d’état-major.

Pour soumettre ces villageois, j’ai tout essayé lui dit-elle.
J’ai fait : raser leurs platanes en prétextant des maladies, construire des dizaines d’immeubles pour faire venir leurs amis des villes, raser leur forêt pour leur permettre de respirer, détruire leur patrimoine pour qu’ils trouvent confort et chaleur dans des deux pièces hors de prix. J’ai flatté l’égo de leurs anciens et pourtant la résistance se renforce pire elle s’organise en collectifs.  Je vous ordonne de trouver une solution.

Forte de son expérience en « intelligence collective », sa chef d’état-major lui proposa de laisser une porte de sortie à ces villageois en mal de reconnaissance.

– Mais ils vont partir chercher des renforts.

Que nenni, rétorqua-t-elle. Pas si nous leur organisons des états généraux participatifs. Demandons au peuple, l’avenir qu’il souhaite pour leur cité, cela plait toujours…Un tirage au sort parmi les quelques vilains renforcera leur conviction de croire qu’ils sont nombreux à adhérer à votre idée. Mettons pléthore de suppléants pour être certain qu’ils soient les « fidèles » de nos réunions.

– Mais je déteste jouer en équipe, je veux continuer de décider seule, car « Je suis ».

Ne vous inquiétez pas ma reine, rien ne nous oblige à prendre en compte toutes leurs revendications… Les inciter à l’action, puis leur couper la retraite en les lançant sur des terrains sans issue est un de mes stratagèmes. Plus ils sont, plus il y a d’idées et moins il y a de consensus. De votre magnificence vous saurez leur parler, les rassurer, trouver les mots pour apaiser des débats que nous rendrons aussi longs que possible.

– C’est machiavélique…

– Non c’est participatif