Je veux tout contrôler, je veux décider seule, telle est ma devise.

En conseil municipal, Mme le maire a beaucoup insisté sur la priorité que représente sa politique enfance jeunesse pour l’équipe municipale. Elle ne doit pas avoir la même définition du mot PRIORITÉ et semble une fois de plus vouloir se « la jouer Perso ».
De nombreuses municipalités, conscientes de l’importance de ce sujet dans leur politique enfant jeunesse, ne ménagent pas leurs efforts pour innover et se regrouper pour une meilleure efficacité. Le Lieu d’accueil enfant parent a ainsi vu le jour (LAEP).
Sa mission première est de favoriser le renforcement des liens parents enfants. Ils sont ouverts gratuitement à tous les enfants de moins de 6 ans accompagnés d’au moins un adulte familier mais également ouverts aux futurs parents.
Cela permet aux enfants qui ne sont pas à la crèche ou chez une assistante maternelle, de découvrir en douceur la vie en collectivité.
Aux parents, d’échanger sur la parentalité, le développement de l’enfant et de faire des rencontres sympathiques autour d’un petit café. Les parents peuvent ainsi passer un temps privilégié de jeu avec leurs enfants et de proposer à l’enfant un temps collectif en toute sécurité.
Ce type de structure permet aux parents de trouver écoute, soutien, conseil, lien social et d’affronter plus facilement les difficultés.


Le LAEP existe ainsi sur le nord Bassin, sauf que Mme le maire a refusé d’y adhérer. LAEP et Ludothèques n’ont pas du tout les mêmes finalités. Les ludothèques sont des équipements culturels qui mènent des actions autour de la pratique du jeu.
Les LAEP sont des lieux « labellisés » qui sont soumis à un certain nombre d’obligations. Ils répondent à des circulaires et sont conventionnés avec la caisse nationale d’Allocations Familiales. Les accueillants des LAEP sont obligatoirement des personnels qualifiés avec une formation petite enfance et doivent impérativement être au minimum deux. C’est une équipe de 10 accueillants répartis sur 7 sites.
En devenant itinérant, il offre une pluralité de temps d’ouverture, de lieux et d’équipes d’accueillants. Les enfants et les parents sont accueillis dans les Relais d’Assistantes Maternelles (RAM), car ce sont des lieux déjà aménagés à cet effet. Nous sommes la seule commune de la COBAN à ne pas adhérer au LAEP.
À vouloir tout contrôler, décider unilatéralement et vouloir garder la mainmise sur tout parait être une explication… Mme le maire n’a aucune bonne explication à notre non adhésion au LAEP mais que de mauvaises raisons.
La vision Audenge Autrement:nous devons adhérer à cette structure, c’est une priorité. Ce service mutualisé offre de nombreux avantages pour le plus grand nombre.
C’est une façon de ne laisser personne sur le bord de la route.